Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 08:29

En voilà un sujet bien mal connu de nombreuses femmes (et d'hommes, cela va de soi) .

Aujourd'hui les gens sont trop mal informés sur la contraception, moi la première.


Lorsque j'avais 15 ans je me suis rendue au planning familial pour prendre une contraception. Personne ne m'a dit à ce moment là qu'il existait plein de moyens différents pour se protéger d'une grossesse, personne ne m'a dit qu'une méthode qui convient à une femme ne conviendra pas forcément à une autre femme, et je me suis faite prescrire une pilule. La pilule - les oestrogènes - me donnaient du cholestérol alors j'ai bien du changer 5 fois de modèle, essayer de faire un régime (ce qui est complètement aberrant avec mes 50 kg toute mouillée) , et même me faire prescrire du Tahor (médicament puissant contre l'hypercholestérolémie), faire 46 prises de sang, tout ça pendant 3 ans avant qu'on ne me passe à une pilule progestative qui a miraculeusement fait disparaitre le problème - et qui en a créé d'autres mais bon bref ...

Tout ça pour dire qu'être bien informée et chercher ce qui nous convient le mieux est important, donc j'en parle.

Vous trouverez à peu près toutes les infos sur ce site très bien fait : http://www.choisirsacontraception.fr/

Pour ma part je ne citerais pas toutes les méthodes existantes car c'est long et que j'en connais peu mais je vais essayer d'être la plus complète possible.

Parlons pilule, d'abord, puisqu'il s'agit du moyen de contraception utilisé par la majorité des femmes.
Il existe 2 types de pilules : les oestro-progestatives, et les progestatives.
Dans les 2 cas, il y a 3 actions contraceptives :
1) épaississement de la glaire cervicale qui empeche les spermatozoides de remonter jusqu'à l'utérus et jusqu'aux trompes
2) diminution de l'épaisseur de l'endomètre, le rendant hostile à une nidation (et c'est ce qui explique pourquoi les règles sont moins abondantes)
3) blocage de l'ovulation (dans 98% des cas pour la pilule oestro-progestative, et variable pour la progestative)

La 1ère catégorie de pilule se prend soit sur 21 jours, soit sur 24 (+ 4 comprimés placebo) . A l'issue d'une plaquette, le taux d'hormones dans le corps chute brusquement, ce qui provoque des saignements de privation (des fausses règles).

La 2e catégorie de pilule se prend en continu, il n'y a pas de pause. De ce fait, très souvent la prise de la pilule implique une absence de règles.

Il y a plusieurs autres moyens de contraception hormonale : implant, anneau, patch ...

L'implant est efficace 3 ans, l'anneau 3 semaines, le patch 1 semaine. Ils ont leurs avantages et inconvénients !

Il y a également le stérilet.

Avec hormones, on l'appelle SIU (Système Intra Utérin) , et sans hormones DIU (Dispositif Intra Utérin).
Il est efficace 5 ans.

Le DIU est le seul contraceptif sans hormones, avec le préservatif . Il présente l'avantage de respecter les cycles mentruels naturels de la femme, qui va continuer d'ovuler et d'avoir des règles normales, sans effets secondaires (tels que acné, baisse de libido, prise de poids... ), et est aussi efficace que la pilule.
Il n'est pas recommandé pour les femmes qui ont des règles très abdondantes et/ou douloureuses car il n'agira pas là dessus, contrairement aux hormones qui minimisent ces désagréments.



et pour conclure :

- la méthode du retrait ( = se retirer avant éjaculation) n'est pas fiable car tout au long du rapport un peu de liquide séminal s'échappe ... Il y a bien donc des spermatozoides qui peuvent féconder, même sans éjaculation


- on considère l'allaitement maternel exclusif comme méthode de contraception fiable mais à 3 conditions : que le retour de couches n'aie pas eu lieu, un espacement maximal de 4h voire 6h entre 2 tétées , et que le bébé aie moins de 6 mois. Dans mon cas, ayant essayé de tirer mon lait très tôt et donc introduit rapidement le biberon, les tétées se sont parfois espacées. J'ai donc eu mon retour de couches au bout de 7 semaines à peine, en allaitant pourtant exclusivement. Il faut donc faire attention !

 

/!\ j'apporte une petite précision à ce sujet : une des conditions pour que la MAMA soit fiable est l'aménorrhée. Cela ne veut pas dire pour autant que le fait de ne pas avoir eu son retour de couches signifie que la méthode est fiable !

 

J'ai été 5 ans sous pilule sans savoir qu'il y avait d'autres méthodes qui pouvaient mieux me convenir. J'ai la chance d'avoir des règles peu abondantes et pas douloureuses, alors que je suis du genre tête en l'air et incapable de me rappeler seule de prendre ma pilule chaque jour ... Aujourd'hui c'est une évidence, j'opte pour le DIU ! Il sera posé ce 28 aout par ma gynéco. Je pourrais vous faire part de mon expérience à ce moment là ... Mais être tranquille 5 ans sans effets secondaires, ça me parait être une bonne option ;)
Bien entendu, chaque femme est différente et la contraception hormonale peut s'avérer plus indiquée dans certains cas que dans d'autres.



Et si je parle de tout ça c'est aussi parce que quand on parle d'essais bébé, on parle aussi souvent d'arrêt de la contraception.

En arrêtant une contraception hormonale quelle qu'elle soit (bien que n'ayant pour ma part expérimenté que la pilule) , il faut s'attendre à ce que le cycle menstruel ne retrouve pas tout de suite sa régularité.
Si vos cycles étaient naturellement réguliers, alors ils le seront, même si ça peut prendre 6 mois. En revanche s'ils n'étaient pas réguliers, ils ne le deviendront pas ... La régularité sous hormones dure le temps de la prise d'hormones en somme.

Voilà aussi un argument en faveur du DIU : aussitot retiré, on est de nouveau fertile, sans que le corps aie besoin de s'adapter, puisque les cycles étaient déjà naturels ...

C'est ainsi que lorsque j'ai moi même arrêté ma pilule (progestative), je n'avais aucune idée de comment étaient mes cycles avant. J'attends donc, patiemment, tout d'abord les saignements de privation (je venais de passer 2 ans sans règles), et ensuite, mes vraies règles. J'avais envie de savoir que mon corps refonctionnait correctement !

Les saignements de privation ne sont jamais arrivés. Ca arrive.

Les jours semaines passent... Je fais preuve de patience, je sais que ça peut mettre du temps à revenir, je m'interdis de faire un test de grossesse. J'essaie d'observer les symptomes, je suis très (trop ?) à l'écoute de mon corps.

Ce 1er cycle a duré 51 jours. Et puis les vraies règles.

Le 2e cycle a duré 37 jours et là je me suis dit "chouette, c'est en train de se régulariser"

Au 3e cycle, à J38 je fais un test (jour présumé de l'arrivée des règles si on se base sur la durée du cycle précédent... vous suivez jusque là ??? ) mais négatif.  Alors j'attends. Je sais que ça ne fait pas longtemps que je prend la pilule et que ça peut mettre du temps ... Mouais, c'est quand même long.
Je fais un second test à J52 (jour présumé des règles par rapport au C1) qui cette fois, est positif ...

Je suis enceinte !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Boule - dans Essais bébé
commenter cet article

commentaires

Clémentine 09/09/2012 22:48


Bonjour boule !!! j'ai lu (assez vite je l'avoue, désolée si je répond à coté), je complète ton article (si je peux me permettre, vu que tu voulais mon avis...) : 


On est de suite fertile après l'arrêt d'une contraception hormonale, même si les cycles peuvent être un peu perturbés ;-) j'ai l'impression que tu dis l'inverse ! mais on peut très bien tomber
enceinte le mois suivant l'arrêt d'une pilule prise pendant 10 ans...


 


et on peut être fertile AVANT le retour de couche, car on peut ovuler avant de l'avoir, donc ne pas avoir eu son retour de couche N'EST PAS un critère pour la méthode MAMA (allaitement) à mon
sens, vu qu'il n'est pas possible de savoir quand on va avoir notre retour de couche, et qu'on peut ovuler avant... 


:-)

Boule 20/09/2012 07:37



Merci pour ton avis ! Bon je le savais en fait mais c'est quand même important que tu me le dises parce que ça veut dire que ce n'était pas clair dans la manière dont je l'ai écrit :)

par contre, quand on dit que de ne pas avoir eu le RDC est un critère, ça veut dire en fait qu'une fois qu'on a eu son RDC la méthode n'est plus fiable, mais effectivement ça ne veut pas dire que
tant qu'on ne l'a pas elle est fiable ! je ne sais pas si tu comprends la nuance mais oui ce n'est pas très précis...