Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 13:33

 

Vendredi 8 juin 2012

 

2h30
Dans le lit, je suis réveillée par des contractions. Mon ventre se durcit, ça fait comme des va et vient, c'est pas franchement douloureux mais assez désagréable, soit dans le bas du dos, soit comme des douleurs de règles.
J'attends. Au bout d'une demi heure, je me lève, je vais dans le salon pour laisser Minou dormir. Je note l'heure de chaque contraction, j'observe leur fréquence. Je remarque qu'à chaque contraction, tu t'arrêtes de bouger. Et dès qu'elle passe, tu recommences à gigoter.

4h00

Le réveil de Minou sonne, il débarque dans le salon, étonné, "Mais qu'est ce que tu fais là ?"
"J'ai des contractions, je note les heures. Mais elles sont pas encore assez régulières, c'est pas le moment."

Je le laisse partir travailler, mais il n'est pas serein. Pour le rassurer, je lui dis que j'irais à la maternité le matin, histoire de controler.

Les contractions sont parfois espacées de 5 minutes, parfois 10, parfois 15 ... je vois bien que ce n'est pas encore assez rapproché.

Je vais à la maternité à pied, tranquillement, mon dossier médical sous le bras. Dans ma tête, je bondis de joie, je sais que c'est pour bientôt. Ils vont probablement me renvoyer à la maison, mais peut être que j'accoucherais ce soir, ou demain ?

 

8h35

Je suis dans la salle d'attente des urgences. Encore une contraction, je regarde l'heure, c'est un peu plus régulier, toutes les 7-8 minutes, mais parfois 5, parfois 14 ...
Je suis prise en charge à 8h45 et on fait 30 minutes de monitoring.

 

Et là je suis déçue, car durant tout le monito, je n'ai pas eu la moindre contraction... J'en plaisante avec la sage-femme, qui me fait passer un test en bandelette pour voir si je ne perds pas de liquide amniotique. Tout va bien, elle examine ensuite mon col :
"ooooh ben vous voyez, elles ont pas servi à rien vos contractions !! "
Elle bouge un doigt et c'est mon ventre qui se déplace... Elle m'explique qu'elle touche ta tête !! O_o
Elle me dit donc que le col est bien mur, le bébé bien engagé ! Que même si j'étais dilatée seulement à 1, c'était super encourageant et que j'allais revenir dans pas longtemps, peut-être ce soir, et que je prenne des forces.

Je rentre chez moi, le sourire aux lèvres. Je vais bientôt faire ta connaissance, enfin ...

10h00
Je vais faire une sieste, jusqu'à 13h. Je suis réveillée depuis 2h30 ce matin et je me dis qu'il vaut sans doute mieux se reposer...

 

16h30

Après un passage aux toilettes, je me rends compte que j'ai perdu le bouchon muqueux... Ca ne signifie pas forcément un accouchement immédiat, mais c'est signe que le col travaille...

Toute la soirée, je continue de noter les heures, et d'observer la fréquence entre chaque contraction. Il n'y a pas vraiment de progrès...

23h30

Je suis dans mon lit.

21h après la première, les contractions s'intensifient et deviennent véritablement douloureuses. Je les sens arriver, comme si elles prévenaient, et j'appréhende.... Je me lève, préviens Minou, vais dans le salon, et je note, comme la nuit dernière.

 

Samedi 9 juin 2012


Chaque contraction est un supplice, je me tord de douleur, ai beau me mettre dans toutes les positions possibles, rien ne me soulage. Je n'ai qu'une envie, c'est que la douleur s'arrête ... Et moi qui ne souhaitais pas la péridurale, je revois vite mon choix ...

 

4h00

Le réveil de Minou sonne. Il débarque dans le salon et me lance un timide "alors on y va ?"
Je n'en pouvais plus de subir mes contractions, je respirais du mieux que je pouvais, du mieux qu'on m'avait appris, mais ça ne servait à rien. Il prévient son patron, on s'habille, on prend les valises, on part.

Je suis fatiguée, je n'ai pas dormi depuis la sieste de la veille.

 

4h30

On arrive aux urgences de nuit. On me met sous monito. Cela fait 5h que j'ai des contractions douloureuses et cette fois ça se voit...

Sauf qu'à l'examen, il apparait que mon col, même s'il s'était raccourci, est toujours ouvert à 1 ... On aurait pu lire le désespoir dans mes yeux...  Est-ce que c'est ça qu'on appelle un faux travail ?

Je crois qu'en temps normal, on nous aurait renvoyés chez nous, en nous disant de revenir plus tard. Mais, comme la veille, je fais le test du liquide amniotique, et cette fois j'ai visiblement la poche des eaux fissurée.

Je ne m'en était pas du tout rendue compte... Ils sont donc obligés de me garder à la maternité.

La sage-femme m'explique qu'on va attendre jusqu'à 8h30 et que si mon col n'a toujours pas bougé tout seul, il va falloir déclencher l'accouchement.

Le temps que la dilatation du col soit complète puis le temps de l'accouchement en lui-même, tu devrais arriver en fin d'après-midi/début de soirée ... Elle nous prévient que c'est long, surtout pour un premier bébé.

Mais je sais que ce soir, tu seras dans mes bras enfin. Ce soir, je serai maman...

6h00

Je suis installée en salle de naissance. Je suis sous monito en permanence, mais je peux marcher à ma convenance, j'ai un ballon à disposition, une douche au cas où.

On prend ma tension régulièrement.

 

8h30

Col ouvert à 2 et "presque effacé". La sage-femme décide d'attendre encore un peu. Je suis fatiguée par les contractions, m'asseoir sur un ballon me soulage un peu mais j'ai l'impression de n'avoir aucun répit entre 2 ...

9h00

Ca n'a pas vraiment avancé, donc on prévoit le déclenchement. Je demande la péri en même temps. On appelle l'anesthésiste, la sage-femme prépare tout ce qu'il faut, mais il y a d'autres accouchements en même temps que moi.

 

10h00

On me pose la perfusion pour me provoquer des contractions plus fréquentes et plus intenses. Puis la péri. La pose de la péri ne m'a pas du tout fait mal. Puis j'ai senti comme un liquide chaud/froid dans le bas de mon dos.

 

Moi qui souhaitais un accouchement naturel, je me retrouve déclenchée, et sous péri ... coincée sur la table d'accouchement et entre les mains du personnel médical.

Mais je ne regrettais pas cette décision, de toutes façons, mon col n'a pas voulu s'ouvrir tout seul, j'avais trop mal et j'étais épuisée, on n'avait pas le choix. Si le travail s'était déroulé normalement, tu serais déjà sans doute déjà née à cette heure-ci...

 

On me tend une petite télécommande, on m'explique que la péri met 20 minutes à agir, et que si les prochaines contractions me font trop mal, je peux appuyer sur le bouton pour augmenter la dose qui m'est injectée.

 

J'ai usé et peut-être abusé de la télécommande...

 

On revient me demander régulièrement, "et là, vous avez mal ?" et je répondais oui à chaque fois. J'ai cru à un moment que dans ma malchance de col qui refuse de se dilater tout seul, la péri avait raté ... Mais au bout d'une heure enfin, je ne sentais plus les contractions, enfin seulement mon ventre qui se durcissait, mais plus de douleur.

 

11h00

J'étais dilatée à 3. Je suis enfin soulagée, je me permets même de m'assoupir entre deux contractions, j'essaie de me reposer. Minou est rentré à la maison, promener la chienne, se reposer, manger.

 

11h30

Col ouvert à 6 "et même à 8 sur une contraction !" précise la sage-femme. Je suis contente, la perfusion est efficace, ça va plus vite que prévu...

 

13h00

Je suis à nouveau examinée. "Vous sentez votre bébé qui pousse là ?"

"Euh non :-o "

"vous êtes à complet, y'a une mèche de cheveux qui pointe là !"

Quelle surprise ! Ca y est le col est enfin dilaté, j'appelle Minou et je lui dis que c'est allé vite, qu'il rapplique tout de suite ! Je suis prête à pousser, on attends plus que lui. 5 minutes plus tard, il est là ...Il faut ensuite attendre que la sage-femme revienne, qu'on se mette en place, qu'on se prépare.

 

Je dois pousser au moment où la contraction arrive. Mais je ne les sens pas venir ... mon mari et l'équipe me guident donc, me disent quand je suis en train de contracter, on m'encourage et me motive. A ce moment là, avoir du souffle et de bons abdos est indispensable ... Même sous péri, j'arrive à pousser efficacement, mais c'est difficile.

 

Après avoir fini de pousser la première fois, la contraction est toujours là, il faut donc vite reprendre son souffle et re-pousser aussitot...

 

On fera ça sur 3 contractions, donc j'ai poussé 6 fois ... Ca y est, en 15 minutes ta tête est sortie ... Je fais très peu d'efforts pour la suite, la sage-femme sort délicatement ton petit corps ...

Il est 13h59 ... 14h00 , tu es née.

 

Ce qu'il s'est passé à ce moment là est très flou dans ma tête. Le placenta a été expulsé , Minou a coupé le cordon ombilical. Tu as pleuré, à un moment.

On me pose un drap blanc sur le ventre, puis toi dessus. Tu es recouverte de vernix, cette sorte de crème toute blanche, je trouve ça assez étrange...

 

J'ai l'impression d'être dans une autre dimension, complètement déconnectée du monde, je te regarde et je ne comprends plus rien à ce qui m'arrive.

 

On t'enlève de moi pour te nettoyer problablement, te peser, te mettre un bonnet, mettre une pince au bout de cordon qui dépasse. Pendant ce temps, la sage-femme me recoud ... Il a fallu faire une petite épisio. Mais je ne sens rien du tout, encore anesthésiée.

 

Puis, sous une couverture bien épaisse, on te pose contre moi, pour 1h de câlin, 1h de peau à peau, 1h pendant laquelle tu vas te réchauffer prs de mon coeur, et moi t'admirer,  te tenir sans trop oser te toucher. Et Minou qui te photographie, qui te filme, qui vient de devenir papa. On est très émus tous les deux, on n'arrête pas de te regarder, on ne réalise pas vraiment. Au bout d'1h, on me propose de te donner le sein, tu tètes déjà parfaitement. J'apprécie énormément ce moment entre nous deux, cette intimité, ce partage.

 

Cet accouchement, même si j'ai souffert, je le revivrais 100 fois, cette rencontre avec toi, ton premier cri, notre premier calin.

 

 Te voilà enfin, mon bébé ... Notre vie n'est désormais plus la même...

Partager cet article

Repost 0
Published by Boule - dans Ma vie de maman
commenter cet article

commentaires

Isoletta A 17/10/2012 18:24


Coucou Cousine !


Un bel article, une jolie petite histoire qui m'a donné les larmes aux yeux ! L'accouchement peut être douloureux mais un moment beau, inoubliable et fort ! (je suppose)


Bisoous