Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 13:25

Bonjour !

Dans un précédent article, je vous disais que je m'étais procuré le tire-lait manuel Bébé Confort... celui-ci :le-tire-lait-manuel-evidence-de-bebe-confort 150

 

 

 

 

Et bien je teste en ce moment un autre TL qu'on m'a prêté, qui fait à la fois manuel et électrique, il s'agit du Avent :

 

 

 

 

http://www.neufmois.fr/fr/images_article_diapo/le-tire-lait-isis-iq-uno-de-philips-avent_146.jpg

 

 

 

Oui, j'avoue, je disais que je ne voulais pas essayer l'électrique parce que ça faisait trayeuse .... (y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ?? )

Mais en fait j'ai cassé une pièce de mon TL Bébé Confort et on m'a prêté celui-ci ... que j'ai tout d'abord testé en manuel, puis je me suis dit, puisqu'on peut mettre des piles ...

Je me permets donc de comparer les deux modèles !


La productivité :

En mode manuel, il y a égalité entre Avent et Bébé Confort !

En revanche, en électrique, le TL est bien plus efficace.

La facilité :

 

Il n'y a pas photo : même s'il m'a fallu le même temps pour obtenir la même quantité qu'avec le bébé Confort, l'utilisation du Avent manuel est nettement moins fatigante, la pompe s'appuie avec une facilité très agréable.

 

La puissance :

Petit bémol pour le Avent car on ne peut pas régler la force de succion, contrairement au Bébé Confort.  Le Avent est beaucoup plus "doux" ; le Bébé Confort peut se régler , ce qui est appréciable pour imiter les différentes étapes d'une tétée par bébé, et pour adapter au mieux la puissance à son propre confort ! Cela dit, ça reste un détail compte tenu de la productivité égale.

 

Montage/démontage/entretien :

 

Je trouve le Avent plus compliqué. En effet, en manuel, le Avent est composé de :

- la poignée de la pompe
- le capuchon (qui n'est pas nécessaire en fait ... )
- le diaphragme
- le bib

- la valve anti colique

- la valve en bec de canard

- la pompe

- l'embout en silicone

 

Le Bébé Confort :

- la pompe

- la valve en bec de canard

- le bib

- l'anneau métallique

- l'embout en siilcone

 

Résultat, pour nettoyer, c'est également un peu plus contraignant... Cela dit, la pompe du Bébé confort ne se démonte pas vraiment, donc pour certains recoins ça peut être galère aussi, mais je n'ai eu aucun souci (à part que j'ai cassé l'anneau métallique en voulant le déplier un peu + .... )

Gros gros point positif pour le Avent cependant, qui est fourni avec ... des pièces de rechange !!! Et ça c'est top. :)

Parce que mon anneau métallique, j'ai appelé 3 magasins susceptibles de pouvoir me le fournir, et 1 seul vendait la pièce détachée, sur commande et au bout d'un mois ... !!

Bref, je trouve le Bébé Confort plus facile, plus rapide à assembler, et à nettoyer !

Bruit :

Le Bébé confort est très silencieux, le bruit de la pompe est assez discret.
Le Avent en manuel est assez peu bruyant également;

 

En revanche, en électrique, c'est juste horrible, ça fait beaucoup de bruit ... moi, au boulot, même si je fais ça dans les toilettes, j'assume mon tirage de lait, j'en parle sans honte...  mais pour quelqu'un qui est un peu gêné et qui préfèrerait s'en cacher, c'est mort !

 

Le confort est similaire pour les 2 TL. Cela dit, je trouve qu'on peut difficilement tirer son lait avec une seule main avec le Bébé confort, tandis que l'Avent permet cette liberté , que ce soit en électrique ou en manuel. Du coup, dans les toilettes, je surfe sur internet d'une main avec mon téléphone, ça me permet aussi de ne pas me focaliser sur mon débit de lait, et j'en suis d'autant plus productive :)




Ce qui est dommage pour le Avent, c'est que si je tombe en panne de pile, je suis obligée de changer la poignée pour passer en manuel (ça m'est déjà arrivé). Du coup, au travail, j'emporte toujours le bloc électrique + le bloc avec les piles + la poignée du manuel. Ca prend de la place tout ça ... Mais ceci est une remarque, pas un point de comparaison ;)




Voilà, ce comparatif est terminé, j'espère que ça vous aura intéressé .. N'hésitez pas à apporter vos commentaires !

 

 

Repost 0
Published by Boule - dans Ma vie de maman
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 07:26

Voilà un sujet sur lequel de nombreuses femmes se perdent , alors faisons un petit topo !

D'après moi il s'agit d'une énorme absurdité dans le monde gynécologique :o

 

Votre terme de grossesse sera déterminé en Semaines d'Aménorrhée (SA), c'est à dire depuis le 1er jour de vos dernières règles.

 

Sauf que pour 2 femmes qui sont à J30 de leur cycle, si l'une a ovulé à J10 et l'autre à j20, elles ne seront pas au même stade de leur grossesse, on est d'accord, c'est donc déjà parfaitement ridicule.

 

Les femmes , elles, préfèreront largement parler en Semaines de Grossesse (SG), puisqu'au moins, cela sera exact !

Mais lors d'une consultation ou d'un examen, les médecins parleront toujours en SA.

Dans un 1er temps, si vous consultez un gynéco dès que vous apprenez que vous êtes enceinte, il va vous demander la date de vos dernières règles. Pourquoi ? Parce que par défaut, la grossesse est supposée commencer à J14 (je radote mais c'est absurde).

Donc voici la règle : SA = SG +2

Mais supposons que vous ayez ovulé à J21, soit une semaine plus tard que "la normale" (je mets entre guillemet parce qu'il n'y a pas tant de femmes que ça qui ovulent à J14 en fait :o )

Alors vous êtes tentées de dire que SA = SG +3 puisque la conception est 3 semaines après les dernières règles.

 

Mais ça le corps médical s'en fiche en fait.

En fait la date de vos dernières règles n'a aucune importance, si ce n'est situer très approximativement le début de la grossesse. Car c'est uniquement une échographie de datation qui va permettre de déterminer avec précision celui-ci.

Cette mesure va être faite, soit en début de grossesse à partir de 4SG , soit lors de l'échographie du 1er trimestre, entre 10 et 12 SG

Donc peu importe votre DDR (date des dernières règles) , il va falloir garder à l'esprit que SA = SG +2

Pour mon cas personnel, j'ai ovulé à J28. Imaginez un peu le bazar :

"Je suis à 4 semaines de grossesse mais en réalité ça fait 8 semaines depuis mes dernières règles sauf qu'en fait je suis considérée comme à 6 SA ...  "

 

 

 

Allez maintenant on va pouvoir parler de trucs un peu plus sympa ! :)



En France, la durée "estimée" de la grossesse est de 9 mois exactement. Cela fait 39SG, +/- 2 jours. (ça, ça dépend des mois en 28,29,30 ou 31 jours... ).

Dans mon cas par exemple, grossesse débutée le 16 septembre, DPA (Date présumée d'accouchement) le 16 juin, soit exactement 9 mois plus tard, et cela correspondait à 39 SG + 1 jour .

Il faut savoir aussi qu'un trimestre = 13 semaines. (+/- 2 jours)


Personnellement , j'ai toujours eu du mal à parler en semaines, sauf à la fin de ma grossesse ou ça me parlait un peu plus. Mais si vous me dites que vous êtes à 17 SA ben il va falloir que je fasse le calcul dans ma tête pour convertir en mois ... O_o

 

Donc :

 

 

La grossesse commence à 2 SA (0 SG )

 

La 1ère échographie se fait entre 12 et 14 SA (2 mois et demi, 3 mois de grossesse)

 

Le risque de fausse couche précoce est écarté à 12 SA

A partir de 14 SA, on peut connaitre le sexe du bébé !

Le 1er trimestre s'achève à 15 SA.

 

A 16 SA, j'ai commencé à ressentir les petites bubulles dans mon ventre <3 Comme de l'eau pétillante !

A 20 SA j'ai commencé à ressentir les premiers petits coups ! Bébé entend désormais ce qui se passe autour de lui, notamment la voix de son papa et de sa maman !

A 22 SA, on fait l'échographie du 2e trimestre.

 

Le 2e trimestre s'achève à 28 SA. Bébé est viable : s'il devait naitre maintenant, il pourrait survivre mais avec pas mal de complications ...

 

A 37 SA (quasiment 8 mois) , bébé s'il vient au monde ne sera plus un bébé prématuré. Ses poumons et son estomac sont fonctionnels.  Le 9e mois lui sert à maturer son système digestif, et à prendre du poids, et améliorer son réflexe de succion.

 

39 SA, l'arrivée de bébé est maintenant imminente ! Très souvent en effet, le premier enfant nait 1 semaine/10 jours avant la DPA. Mais parfois, il reste au chaud et peut même dépasser cette date ...

 

Pour ma part j'ai accouché à 40SA + 1j !

Dans ma maternité, si bébé n'est pas arrivé à 41SA + 5j , alors on déclenche l'accouchement. Car le liquide amniotique va diminuer, le placenta vieillir, et bébé risque de recevoir moins d'oxygène.

 

 

Repost 0
Published by Boule - dans Grossesse
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 18:27

Pourquoi tirer son lait ?

 

Parce qu'on allaite, mais qu'on doit s'absenter, ponctuellement, en vue de la reprise du travail, ou autre ; Parce qu'on a le sein engorgé ; Parce qu'on a envie que Papa aussi nourrisse son enfant ; pour faire don de son lait au Lactarium ; et sans doute pour plein d'autres raisons.

Comment tirer son lait ?

Vous entendrez peut être parler d'expression manuelle du lait (sous une douche chaude par exemple), qui peut être utile en cas d'engorgement. Mais cet article parlera surtout du recueil et de la conservation du lait maternel afin de le donner au bébé via un biberon.

 

L'autre moyen, donc, c'est d'utiliser un tire-lait (TL). Il y a les manuels et les électriques.

Le TL électrique est très cher mais on peut le louer, gratuitement ou presque, en pharmacie, sur ordonnance. A ce moment-là il vous faudra tout de même acheter les téterelles qui ne sont pas incluses dans la location.
L'électrique est souvent bruyant : ça dépend sur quel modèle vous tombez.
L'électrique nécessite une prise de courant, et prend de la place.

L'électrique est souvent plus efficace.

 

 

 

Le TL manuel est moins cher, il ne se loue pas.

Le manuel est plus discret, il ne nécessite pas plein d'accessoires à transporter dans une valisette.
Les débuts avec un manuel peuvent être très laborieux, difficiles voire contraignants, et il est extrêmement frustrant (et fatigant...) de pomper son sein pendant 1h pour 30 malheureux millilitres.
Le manuel est fatigant.



Pour avoir essayé le genre d'appareil qu'utilise le Zhom à gauche, je peux vous dire que c'est comparable. Ouais, j'ai des un avant-bras en béton, et c'est pas prêt de s'arrêter.

 

 

 

 

120815b.jpg

 

 

 


Pour une absence ponctuelle, le TL manuel peut s'avérer plus pratique, léger, peu encombrant, discret.
Pour une absence prolongée, régulière, la reprise du travail par exemple, on conseille plutot l'électrique.



Et moi ben ... J'ai décidé malgré les conseils de n'utiliser qu'un manuel.

Pour une première raison "psychologique" à savoir que pour moi, le TL électrique, ça fait trayeuse. Et tirer son lait ça assimile suffisamment à une vache alors le côté industriel très peu pour moi :) M'enfin ça , c'est personnel.

 

Egalement parce que je vais certainement devoir tirer dans les toilettes de mon boulot (so glam) et euh ... vous avez déjà vu des prises électriques dans les toilettes ?


Pour une raison financière aussi, à savoir que j'ai eu le mien en promo en grande surface pour à peine 25€... Il s'agit du tire-lait Bébé Confort

le-tire-lait-manuel-evidence-de-bebe-confort_150.jpg

 

 

 

Je précise que je n'en ai jamais essayé d'autres.

J'ai trouvé ce TL bien pratique cependant.
Déjà il est fourni avec un bib 140mL et sa tétine (qui est une tétine 0+ à débit variable et pas une 0 à débit lent ! attention ) Il est aussi fourni avec un adaptateur pour biberons à col étroit, et un capuchon trop pratique pour transformer le bib en pot de conservation.

Ce petit capuchon est introuvable à l'unité, en fait Bébé Confort ne le vend QUE dans la boite du tire-lait, ce qui est extrêmement dommage.

A l'inverse, la marque Avent vend des lots de 6 disques d'étanchéité, conçus pour aller sur leurs bib, pour vraiment pas cher et je le redis mais c'est très pratique : et vous transformez vos biberons en pots de conservation pour votre précieux lait.

Ce qui est chouette, c'est que les bib Avent (la majorité des bib en fait) sont compatibles avec le TL Bébé Confort.

J'ai donc acheté des bib Avent, des disques d'étanchéité, et zou c'est parti ;-)

Comme je le disais plus hauts, les 1ères fois avec un TL sont souvent difficile et il faut persévérer pour finir par avoir un résultat satisfaisant. Ne vous attendez pas à réussir à tirer l'équivalent d'un biberon entier en 10 min !
La succion du TL est différente de celle d'un bébé, et le cerveau doit s'adapter.


Quand tirer son lait ?

 

A partir de quand ?

On recommande d'attendre 6 semaines après la naissance de bébé, plus précisément une fois le pic de croissance passé. C'est en effet à ce moment là que la lactation est bien mise en place.

De plus, c'est également le délait qu'on conseille d'attendre avant d'introduire pour la première fois un biberon, afin d'éviter le risque de confusion sein-tétine.

Vous pouvez avoir besoin de tirer votre lait plus tôt pour diverses raisons : cela n'est pas impossible mais risque d'être plus difficile. (pour avoir essayé de tirer mon lait dès 2 semaines et demi, je parle d'expérience ! )


A quel moment de la journée ?

Les premiers tirages seront, a priori, en supplément des tétées habituelles, entre deux tétées. Si votre bébé fait ses nuits, vous pouvez par exemple profiter de cette longue période sans tétée pour y introduire un tirage.
Vous pouvez tirer pendant une tétée, le sein que bébé ne tète pas. Mais c'est un peu plus compliqué avec un TL manuel qu'avec un électrique !

J'ai lu qu'on conseillait aussi de tirer juste après une tétée mais pour ma part ça n'a pas donné grand chose.
Tirer son lait en dehors des tétées va stimuler la lactation et si le tirage n'est pas régulier il se peut qu'on soit confrontée à un engorgement. (le cerveau enregistre s'il y a un tirage à la même heure sur plusieurs jours et va produire à ce moment là, de la même manière que lorsque bébé tète chaque jour à peu près au même moment)

 

A ce niveau là, je crois que chaque femme trouvera le moment qui lui convient le mieux. On dit également que le matin la tirage est plus aisé.

Dans un second temps (quand vous vous absentez), pour entretenir la production de lait, il vaut mieux tirer à la place d'une tétée.


Quelle quantité de lait donner ?

 

Voilà la question que tout le monde se pose !

Vous allaitez à la demande, votre bébé prend du poids, est en bonne santé et mouille ses couches régulièrement, donc vous savez qu'il prend suffisamment.
Mais voilà qu'il faut introduire un bib de lait maternel (LM) et là c'est la catastrophe parce que vous ne savez pas combien donner à votre bébé.
Les chiffres qui vont suivre sont des moyennes, mais votre bébé peut avoir plus ou moins d'appétit. D'ailleurs, j'ai constaté au fil de mes recherches que bébé boit souvent un peu moins que la moyenne lors de la tétée de l'après-midi ! Ces chiffres servent à nous donner une idée mais il ne faut pas s'affoler si bébé ne finit pas son bib. Par contre, si plusieurs fois d'affilée il semble réclamer après avoir fini son biberon, il faudrait lui en donner un peu plus la prochaine fois !

 

Voici 2 méthodes qui prennent en compte le poids de bébé :

1/ Diviser le poids en gramme par 6 et vous obtenez la ration journalière. Il faut ensuite diviser par le nombre de repas habituel de bébé pour avoir la quantité d'un bib.
exemple : Boulinette pèse 5,5kg ;  5500/6=917 ;  917/6=152
Je prévois donc des bib de 160mL environ. (je préfère prévoir un peu plus ! )

2/ Règle d'Appert : Cette règle est utilisée pour connaitre la quantité d'eau à prévoir dans le cas d'une alimentation au lait artificiel (LA). Il faut garder à l'esprit qu'à ce volume en eau, il faut rajouter le lait en poudre, et donc que le volume de lait total est légèrement supérieur !

Diviser le poids de bébé par 10 et rajouter 200 à 250. Diviser ensuite par le nombre de repas.
exemple : 5500/10 = 550 ; 550+250=800 ; 800/6=133mL par bib


Tableau indicatif selon l'âge

1er mois :  60 à 110 mL / bib
2e mois : 120 mL / bib
3e mois : 150 mL / bib
4e mois : 180 mL / bib

5e mois : 210 mL / bib
6e mois et + : 240mL / bib


En recoupant toutes ces informations, vous pouvez avoir une idée de ce dont a besoin votre bébé : mais n'oubliez pas que chaque bébé est différent : leur appétit n'est pas le même d'un bébé à l'autre et parfois même, d'un moment de la journée à l'autre !


Combien de temps conserver le lait maternel ?

Les informations qui vont suivre sont tirées du site de la LLL

Le lait maternel se conserve, au maximum : 


- à température ambiante (19 à 22°), pendant 10 heures,
- à 15°, pendant 24 heures,
- au réfrigérateur (0 à 4°), pendant 8 jours,
- dans le compartiment pour surgelés d’un réfrigérateur, pendant deux semaines,
- dans le compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur, pendant trois à quatre mois,
- dans un congélateur séparé (-18°), pendant plus de six mois.
 


 

Ces durées ne se cumulent pas, aussi, si vous souhaitez congeler votre lait, il faudra le faire au plus tard 24h après l'avoir recueilli.


Il faut aussi savoir que le LM, une fois décongelé, se conserve 24h.

Un biberon de LM entamé peut être remis au réfrigérateur 48h si cela ne dépasse pas la durée des 8 jours précedemment évoquée, et s'il n'a pas été congelé auparavant.

 
On peut mélanger le LM recueilli sur plusieurs tirages à condition de le mettre au réfrigérateur au moins 1h avant de mélanger : on ne mélange pas du lait réfrigéré à du lait chaud tout juste tiré.

Bien évidemment, on notera comme date de tirage du lait, la date la moins récente. (noter l'heure du 1er tirage si le mélange doit être congelé)

 

 

Dans quel récipient conserver le lait maternel ?

 

Grosso modo, dans n'importe quel récipient hermétique, de préférence en plastique mais le verre convient aussi : biberon, bouteille, petit pot, pot de confiture, bac à glaçons, sachet de congelation ...
Les pots de conservation sont bien pratique : comme un biberon, ils se mettent sur le TL pour le recueil, et s'adaptent aux tétines pour pouvoir donner le lait sans avoir à aucun moment à transvaser dans un autre récipient ! 
Des récipients plus petits en revanche peuvent être utiles pour ne décongeler que la quantité nécessaire et ne pas gaspiller notre précieux lait !

 

 

Comment réchauffer le lait maternel ?

Si le lait est congelé, il convient de le décongeler en le laissant la nuit au réfrigérateur. Sinon passer le récipient de lait congelé sous l'eau froide.

Pour réchauffer ensuite du LM, on peut utiliser un chauffe-biberon (souvent le plus rapide). A défaut, mettre le biberon au bain-marie ou encore le passer sous un filet d'eau chaude.

On évitera de mettre le LM au micro-ondes car le lait risque d'être brulant et que le micro-ondes détruit certaines propriétés du LM.


Il vaut mieux ne pas réchauffer assez et ajuster la température en passant le bib sous l'eau chaude, plutot que de trop chauffer et de devoir attendre que le bib refroidisse, avec bébé qui hurle de faim à côté ....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

Voilà, j'ai mis du temps à rédiger cet article, j'ai essayé de le faire le plus complet possible, et j'espère qu'il pourra aider certaines allaitantes et futures tireuses.
Si vous avez des astuces ou si vous pensez que je devrais rajouter quelque chose n'hésitez pas à me le suggérer !

Repost 0
Published by Boule - dans Ma vie de maman
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 21:37

 

 

 

 

120815.jpg

 

 

Merci à Madame Renard pour l'illustration ;)

Repost 0
Published by Boule - dans Ma vie de maman
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 11:49

 

Comme promis, voici, sur une base de OPI Dating a Royal , une petite déco aux tons aquatiques. J'ai volontairement fait quelque chose d'ultra facile et surtout rapide car si Boulinette se réveille alors que mon vernis est pas sec je vous raconte pas la cata :)

Je m'excuse encore pour la qualité des photos :(

J'ai utilisé 2 Yes Love : le Y52 (un beau bleu turquoise pailleté) en dégradé en biais à l'éponge (qu'on voit à peine :( ), et le Y118 (vert pailleté) au dotting tool

 

2012-08-19-12.35.38.jpg

2012-08-19 12.35.32

2012-08-19-12.36.16.jpg

2012-08-19 12.36.04

Repost 0
Published by Boule - dans Nail art
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:41

Je l'ai fait ! J'ai réussi à poser du vernis pendant une courte sieste de Boulinette ! :D

Je vous présente mon unique vernis OPI (on me l'a offert), un très beau bleu !

Je m'excuse pour la qualité des photos, mon APN a rendu l'âme, pour l'instant je me débrouille avec mon téléphone ... :(

2012-08-19-11.17.54.jpg
2012-08-19-11.18.07.jpg
2012-08-19-11.18.31.jpg
2012-08-19-11.18.37.jpg




Figurez vous que j'ai même réussi à faire une petite déco rapide dessus, mais ça je vous le garde pour plus tard. ;)



EDIT : le bleu est plus foncé en vrai que sur les photos ...

Repost 0
Published by Boule - dans Vernis
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 10:56

Je crois que la maman qui ne fait aucune erreur n'existe pas et qu'une bonne maman est au moins une maman qui fait de son mieux, et qui se soucie de bien faire.

C'est un peu comme ça que je me définis, parce que je sais que je ne fais peut être pas toujours bien, mais j'essaie de faire au mieux pour ma fille.


Bien avant que je tombe enceinte, la cousine de Minou nous a donné un superbe lit parapluie Graco. On pourrait dire "lit parapluie de compet' ": il est équipé d'un réhausseur pour nouveau né, d'un plan à langer amovible, de rangements (lingettes couches and co), d'une capote pour le soleil, de 3 petits animaux qui pendouillent, et d'une veilleuse, qui fait de la musique, des bruits d'oiseaux ou de mer, et qui peut faire vibrer le lit avec 2 intensités (ça sert à bercer) . THE lit tout en un quoi !

En plus de tout cela, il est pile dans les couleurs que je souhaitais donner à la chambre de bébé : vanille/chocolat .

N'y connaissant absolument rien à l'époque, je demande à ma belle-cousine si ce lit peut s'utiliser de façon permanente, et elle répond par l'affirmative.

Enceinte, je me renseigne sur tous les achats de puériculture et je commence à douter un peu. J'ai toujours passé énormément de temps à comparer différents avis, différentes sources et pour le coup je voulais être certaine de ne pas mal faire pour ma Boulinette. Et recouper tous les avis me permettait ensuite de me faire ma propre opinion.

Au fil de mes recherches voici donc ce que j'ai pu lire, entre autres :
"un lit parapluie en couchage permanent : oui sans problème à condition d'y rajouter un bon matelas, qui sera plus confortable"
"c'est un lit d'appoint qui ne doit pas etre utilisé pour tous les jours"

"un lit parapluie c'est un vrai nid à poussière"
"il ne faut surtout pas rajouter de matelas autre que celui fourni avec !"

Ce qui est vrai, c'est que depuis qu'un bébé est décédé chez son assistante maternelle en se coinçant la tête entre les parois du lit parapluie et un matelas qui y a été rajouté, ceci est formellement déconseillé et même interdit chez de nombreuses ass. mat. (ça dépend des régions je crois)

Ce qui est vrai également, c'est qu'un lit parapluie est fourni avec une planche plus ou moins matelassée selon les modèles, mais qui reste assez rigide.

Il en ressort que ça parait trop peu confortable pour que bébé y dorme de manière permanente.

Mais je lis aussi que non. Parce qu'un bébé ne pèse pas le même poids qu'un adulte. Et si cette planche nous parait trop peu confortable, à nous, elle est parfaitement adaptée à un bébé.

(et pour la poussière, bah j'aspire et lave régulièrement la housse de la planche matelassée, et ça suffit largement. Après, ça dépend probablement de la sensibilité de chaque bébé)

Et mon opinion dans tout ça, c'est que lorsqu'on achète un vrai matelas pour un vrai lit, on recommande qu'il soit bien ferme, car sur un matelas trop mou la tête de bébé pourrait s'enfoncer et il pourrait ne plus respirer.
Mon opinion, c'est aussi que je pense que la notion de confort pour un bébé n'est sans doute pas la même que pour un adulte. D'ailleurs, je pense que pour un bébé, le nec-plus-ultra du confort, c'est encore probablement de dormir dans une piscine chauffée à 37°C, avec en musique de fond la voix et le battement de coeur de maman plutôt que cette horrible berceuse électronique.
Mon opinion c'est aussi que même pour les adultes finalement, plus le couchage est ferme et moins on a de problèmes de dos (je pensais notamment au futon)

Et alors que je me demandais si je faisais bien de faire dormir ma puce dans un lit parapluie, et que je commençais à me poser la question de l'utilité d'acheter un lit à barreaux ou non, je pense finalement que c'est un achat inutile (dans la mesure ou j'ai déjà un lit bien sûr).

Le lit parapluie est adapté pour un bébé jusqu'à 3 ans, mais généralement on passe du lit à barreaux à un lit 1 place "de grand" vers 2 ans.

En l'occurence, la planche matelassée fournie avec mon lit parapluie de compet' me parait bien confortable, à moi. (bon moins que mon propre lit hein faut pas exagérer non plus ;) )

Je vous avoue qu'en ces temps financièrement difficiles, l'idée de devoir acheter un lit à barreaux (d'occasion si possible) + un matelas (neuf) + un tour de lit (son installation étant elle aussi contestée ... Alors on choisit quoi entre le bébé qui coince son bras , sa jambe ou sa tête entre les barreaux, et le bébé qui s'étouffe contre le tour de lit ??? ) + des draps housse + des alèses + dans 2 ans un vrai lit + un matelas + un oreiller + tout le linge de lit , ne m'a pas séduite du tout du tout ... Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ??
Dans tous les cas, dans 2 ans je vais devoir acheter un lit.

Bien évidemment il n'y a pas que l'aspect financier, vous l'aurez compris, si j'avais eu le moindre doute concernant la sécurité/le confort/le développement du dos dans un lit parapluie, alors j'aurais mis cet argent pour acheter un lit à barreaux.

Mais là comme ça, je n'ai pas vraiment trouvé d'argument ...

 

2012-03-26-20.31.13.jpg

Repost 0
Published by Boule - dans Ma vie de maman
commenter cet article
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 17:27

Rétablissons tout d'abord la vérité sur une légende diffusée à tort dans les magazines pour adolescentes et sur de nombreux supports (notamment internet) consultés par un large public :

 


Les règles surviennent habituellement 14 jours après l'ovulation. Et pas l'inverse.


Une fois ceci dit, on va pouvoir rentrer dans le vif du sujet.

Le cycle menstruel normal a une durée de 25 à 35 jours. En deça, il s'agit d'un cycle court, ce qui peut être parfaitement normal ou traduire éventuellement d'une insuffisance de progesterone. Et au delà, on considère les cycles comme longs. Lorsqu'ils sont chaque mois de la même longueur, à 1 ou 2 jours près, on les considère réguliers.

Des cycles très longs et complètement irréguliers peuvent être le signe d'une mauvaise ovulation. Ce n'est pas systématique hein, mais c'est bien d'y penser au cas où.

Le cycle est séparé en 2 phases : la phase folliculaire et la phase lutéale.

Dans un premier temps, les follicules murissent. Arrivés à maturité, le corps secrète une hormone - la LH - et l'ovule est expulsé entre 12 et 36h plus tard (en moyenne). Il s'agit de l'ovulation. sous l'effet de la progesterone, l'endomètre (la paroi utérine) va alors s'épaissir pour accueillir un embryon.

2 possibilités ensuite :

- si l'ovule n'a pas été fécondé, le corps s'arrête de produire de la progesterone. 14 jours après l'ovulation, la chute brutale du taux de progesterone provoque les règles.

- si une grossesse est "détectée" par le corps au bout de 14 jours, le corps continue de produire de la progesterone, et l'embryon fait son nid ! C'est pour cela qu'on n'a généralement pas ses règles étant enceinte ... Même s'il y a des exceptions

La phase lutéale dure donc 14 jours à partir du jour de l'ovulation (on va dire ovu maintenant, c'est plus intime :p ) .
On parle d'insuffisance lutéale lorsque la phase lutéale dure moins de 12 jours. En effet, dans ce cas, un ovule fécondé peut ne pas avoir le temps de s'accrocher dans l'endomètre, le corps ne le détectet pas et stoppe trop tot la production de progesterone. Des traitements règlent ce petit souci avec efficacité !

La phase folliculaire est quant à elle de durée très variable.

Tout ceci sont bien sur des généralités, et je ne suis ni gynéco ni endocrinologue ni rien du tout (je suis juste comptable lol)  donc je préfère éviter de rentrer trop dans le détail de peur de me tromper.
Des infos + complètes ici par exemple : http://www.clearblue.com/fr_ca/cycle-menstruel-et-grossesse.php


On peut ne pas avoir ses règles pendant 2, 3 mois, voire plus longtemps ... Les gynécos ont alors souvent recours à un traitement à base de progesterone pour faire venir les règles artificiellement et repartir sur un nouveau cycle. Mais si le problème vient d'une mauvaise ovulation, et qu'on désire avoir un bébé, alors il faudra certainement passer par des traitements divers pour provoquer l'ovulation... Tout ceci fait l'objet d'un sujet que je suis loin de maitriser à savoir, l'infertilité et les parcours PMA : même si je m'y interesse beaucoup, je ne me permettrais pas d'en parler davantage.




Comment reconnaitre son ovulation ?


Bon évidemment, ça n'est pas possible pour tout le monde, ça serait trop facile hein :)

Il se peut qu'en étant à l'affut du moindre symptomes, on en observe quelques uns pendant l'ovulation ...
- tiraillement à un des 2 ovaires (ou sensation de décharge électrique)
- glaire cervicale qui change de consistance : de blanche et épaisse elle devient transparente, abondante, fileuse et collante . on parle de glaire "blanc d'oeuf"
- libido en hausse (la nature est bien faite n'est ce pas :) )
- tension au niveau des seins

C'est évident, flagrant pour certaines femmes, pas pour d'autres.

D'ailleurs, personnellement, je n'ai eu aucun symptome d'ovulation flagrant, je soupçonne ma glaire cervicale d'avoir changé un peu mais pas au point que je le constate ...

Dans ces cas là, comment on fait ?

Si on a des cycles réguliers, facile ! Vous savez que l'ovulation a lieu 14 jours avant vos règles. Ainsi, si la durée de vos cycles est toujours la même (à 1 ou 2 jours près), il est assez simple de savoir à quel moment vous serez le plus fertile.
Sachant que :
- l'ovule reste fécondable pendant 48h
- le spermatozoide peut survivre 5 jours dans le corps de la femme
cela fait donc 6 voire 7 jours de fertilité.
Connaitre le jour exact de l'ovulation est donc inutile, un rapport le jour de l'ovu n'ayant pas + de chances d'aboutir à une grossesse qu'un rapport 3 jours avant !

Si les cycles ne sont pas réguliers et qu'on ne note aucun symptome, non ce n'est pas foutu, il reste 2 autres méthodes.

- La courbe de température
Il s'agit d'un moyen contraignant mais assez fiable de déterminer quand l'ovu a lieu. Il nécessite de prendre sa température chaque matin dans le lit, avant de se lever, de préférence par voie rectale, et à condition d'avoir dormi avant minimum 3-4h (si on dort depuis seulement 1h parce qu'on s'est levée pour faire pipi, la température est considérée pas fiable)
En traçant la courbe, vous devriez remarquer les 2 phases du cycle. En effet, la température moyenne est légèrement plus elevée en phase lutéale, et elle chute brusquement le jour ou la veille des règles.
Entre ces 2 plateaux, la théorie c'est que le jour de l'ovulation, la température baisse tout d'abord légèrement (à peu près 0.2°C) par rapport à la moyenne de la phase folliculaire. Ensuite elle augmente subitement et reste en plateau "haut" durant la phase lutéale.
Un petit rhume peut avoir des conséquences sur sa température, donc pensez à noter tout évènement extérieur susceptible d'influer sur la courbe, afin de pouvoir l'interpréter au mieux.

- Le test d'ovulation
Fonctionnant à peu près comme un test de grossesse, il suffit de faire pipi sur le batonnet.
Il y a tout de même quelques particularités :
- le TO ne doit pas etre fait avec les premières urines du matin, mais en journée, idéalement entre 10h et 18h
- le TO détecte la LH, qui atteint son maximum 12 à 36h avant l'ovulation. Si le TO est positif, on peut donc considérer que l'ovu a lieu le lendemain.
- contrairement à un TG, le TO n'est pas considéré positif à la moindre barre mais seulement lorsque la barre de test est au moins aussi foncée que la barre de controle. Néanmoins, s'il y a une barre mais plus faible, cela indique tout de même soit que le pic de LH vient de passer, soir qu'il ne va pas tarder. Dans ce cas, on conseille de faire 2 voire 3 TO par jour jusqu'au "vrai" positif (ou jusqu'au négatif - absence totale de barre )

Attention toutefois ... la LH a une composition proche de la BCG ... Un TO peut être positif en cas de grossesse ! :)

On peut bien évidemment combiner les 2 méthodes afin de voir si le TO est en adéquation avec la température...

Repost 0
Published by Boule - dans Essais bébé
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 12:45

Je vais finalement peu parler de ma grossesse. Sans doute que j'aurais plus de choses à dire lorsque je serai enceinte à nouveau. Ma grossesse, je l'ai pas vraiment kiffée en fait. Pourtant, j'ai eu de la chance, pas de nausées (juste des vomissements), pas de fatigue intense, pas d'hormones qui font pleurer pour tout et n'importe quoi. ZERO complication, pas de MAP (menace d'accouchement prématuré) , pas d'alitement, pas de contractions avant la veille du jour J, pas d'arrêt maladie, ouais on peut dire que je pétais la forme et j'ai même pu me taper un sprint 3 jours avant l'accouchement (je courrais après ma chienne qui traversait la route - bon faut pas exagérer non plus, après ça je faisais moins la maline).

 

Que du bonheur ?

Ben pas vraiment. Parce que finalement quand on a hâte de rencontrer son bébé, 9 mois c'est terriblement long.

Mais ça, je trouve pas ça très intéressant à dire dans un blog. Sachez juste que la grossesse c'est pas forcément le monde des bisounours comme on peut le lire dans les livres, où on devrait profiter de chaque miette de ces instants de béatitude et j'en passe ...

Moi, et beaucoup d'autres femmes, je ne me suis pas sentie belle enceinte, ni épanouie, je ne me suis pas extasiée quand je me prenais un uppercut dans les côtes de l'intérieur. Je me sentais surtout grosse, handicapée, gonflée et fatiguée (oui j'étais en forme mais quand même). J'ai eu 11 échographies au total et pourtant il n'y en a eu vraiment qu'une qui m'a émue...

 

Et ne pas aimer sa grossesse ne veut certainement pas dire ne pas aimer son bébé ... Au contraire, ce bébé, je l'aimais déjà très fort, et j'étais bien frustrée de ne pas pouvoir le prendre dans mes bras !

Repost 0
Published by Boule - dans Grossesse
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 08:29

En voilà un sujet bien mal connu de nombreuses femmes (et d'hommes, cela va de soi) .

Aujourd'hui les gens sont trop mal informés sur la contraception, moi la première.


Lorsque j'avais 15 ans je me suis rendue au planning familial pour prendre une contraception. Personne ne m'a dit à ce moment là qu'il existait plein de moyens différents pour se protéger d'une grossesse, personne ne m'a dit qu'une méthode qui convient à une femme ne conviendra pas forcément à une autre femme, et je me suis faite prescrire une pilule. La pilule - les oestrogènes - me donnaient du cholestérol alors j'ai bien du changer 5 fois de modèle, essayer de faire un régime (ce qui est complètement aberrant avec mes 50 kg toute mouillée) , et même me faire prescrire du Tahor (médicament puissant contre l'hypercholestérolémie), faire 46 prises de sang, tout ça pendant 3 ans avant qu'on ne me passe à une pilule progestative qui a miraculeusement fait disparaitre le problème - et qui en a créé d'autres mais bon bref ...

Tout ça pour dire qu'être bien informée et chercher ce qui nous convient le mieux est important, donc j'en parle.

Vous trouverez à peu près toutes les infos sur ce site très bien fait : http://www.choisirsacontraception.fr/

Pour ma part je ne citerais pas toutes les méthodes existantes car c'est long et que j'en connais peu mais je vais essayer d'être la plus complète possible.

Parlons pilule, d'abord, puisqu'il s'agit du moyen de contraception utilisé par la majorité des femmes.
Il existe 2 types de pilules : les oestro-progestatives, et les progestatives.
Dans les 2 cas, il y a 3 actions contraceptives :
1) épaississement de la glaire cervicale qui empeche les spermatozoides de remonter jusqu'à l'utérus et jusqu'aux trompes
2) diminution de l'épaisseur de l'endomètre, le rendant hostile à une nidation (et c'est ce qui explique pourquoi les règles sont moins abondantes)
3) blocage de l'ovulation (dans 98% des cas pour la pilule oestro-progestative, et variable pour la progestative)

La 1ère catégorie de pilule se prend soit sur 21 jours, soit sur 24 (+ 4 comprimés placebo) . A l'issue d'une plaquette, le taux d'hormones dans le corps chute brusquement, ce qui provoque des saignements de privation (des fausses règles).

La 2e catégorie de pilule se prend en continu, il n'y a pas de pause. De ce fait, très souvent la prise de la pilule implique une absence de règles.

Il y a plusieurs autres moyens de contraception hormonale : implant, anneau, patch ...

L'implant est efficace 3 ans, l'anneau 3 semaines, le patch 1 semaine. Ils ont leurs avantages et inconvénients !

Il y a également le stérilet.

Avec hormones, on l'appelle SIU (Système Intra Utérin) , et sans hormones DIU (Dispositif Intra Utérin).
Il est efficace 5 ans.

Le DIU est le seul contraceptif sans hormones, avec le préservatif . Il présente l'avantage de respecter les cycles mentruels naturels de la femme, qui va continuer d'ovuler et d'avoir des règles normales, sans effets secondaires (tels que acné, baisse de libido, prise de poids... ), et est aussi efficace que la pilule.
Il n'est pas recommandé pour les femmes qui ont des règles très abdondantes et/ou douloureuses car il n'agira pas là dessus, contrairement aux hormones qui minimisent ces désagréments.



et pour conclure :

- la méthode du retrait ( = se retirer avant éjaculation) n'est pas fiable car tout au long du rapport un peu de liquide séminal s'échappe ... Il y a bien donc des spermatozoides qui peuvent féconder, même sans éjaculation


- on considère l'allaitement maternel exclusif comme méthode de contraception fiable mais à 3 conditions : que le retour de couches n'aie pas eu lieu, un espacement maximal de 4h voire 6h entre 2 tétées , et que le bébé aie moins de 6 mois. Dans mon cas, ayant essayé de tirer mon lait très tôt et donc introduit rapidement le biberon, les tétées se sont parfois espacées. J'ai donc eu mon retour de couches au bout de 7 semaines à peine, en allaitant pourtant exclusivement. Il faut donc faire attention !

 

/!\ j'apporte une petite précision à ce sujet : une des conditions pour que la MAMA soit fiable est l'aménorrhée. Cela ne veut pas dire pour autant que le fait de ne pas avoir eu son retour de couches signifie que la méthode est fiable !

 

J'ai été 5 ans sous pilule sans savoir qu'il y avait d'autres méthodes qui pouvaient mieux me convenir. J'ai la chance d'avoir des règles peu abondantes et pas douloureuses, alors que je suis du genre tête en l'air et incapable de me rappeler seule de prendre ma pilule chaque jour ... Aujourd'hui c'est une évidence, j'opte pour le DIU ! Il sera posé ce 28 aout par ma gynéco. Je pourrais vous faire part de mon expérience à ce moment là ... Mais être tranquille 5 ans sans effets secondaires, ça me parait être une bonne option ;)
Bien entendu, chaque femme est différente et la contraception hormonale peut s'avérer plus indiquée dans certains cas que dans d'autres.



Et si je parle de tout ça c'est aussi parce que quand on parle d'essais bébé, on parle aussi souvent d'arrêt de la contraception.

En arrêtant une contraception hormonale quelle qu'elle soit (bien que n'ayant pour ma part expérimenté que la pilule) , il faut s'attendre à ce que le cycle menstruel ne retrouve pas tout de suite sa régularité.
Si vos cycles étaient naturellement réguliers, alors ils le seront, même si ça peut prendre 6 mois. En revanche s'ils n'étaient pas réguliers, ils ne le deviendront pas ... La régularité sous hormones dure le temps de la prise d'hormones en somme.

Voilà aussi un argument en faveur du DIU : aussitot retiré, on est de nouveau fertile, sans que le corps aie besoin de s'adapter, puisque les cycles étaient déjà naturels ...

C'est ainsi que lorsque j'ai moi même arrêté ma pilule (progestative), je n'avais aucune idée de comment étaient mes cycles avant. J'attends donc, patiemment, tout d'abord les saignements de privation (je venais de passer 2 ans sans règles), et ensuite, mes vraies règles. J'avais envie de savoir que mon corps refonctionnait correctement !

Les saignements de privation ne sont jamais arrivés. Ca arrive.

Les jours semaines passent... Je fais preuve de patience, je sais que ça peut mettre du temps à revenir, je m'interdis de faire un test de grossesse. J'essaie d'observer les symptomes, je suis très (trop ?) à l'écoute de mon corps.

Ce 1er cycle a duré 51 jours. Et puis les vraies règles.

Le 2e cycle a duré 37 jours et là je me suis dit "chouette, c'est en train de se régulariser"

Au 3e cycle, à J38 je fais un test (jour présumé de l'arrivée des règles si on se base sur la durée du cycle précédent... vous suivez jusque là ??? ) mais négatif.  Alors j'attends. Je sais que ça ne fait pas longtemps que je prend la pilule et que ça peut mettre du temps ... Mouais, c'est quand même long.
Je fais un second test à J52 (jour présumé des règles par rapport au C1) qui cette fois, est positif ...

Je suis enceinte !

 

 

Repost 0
Published by Boule - dans Essais bébé
commenter cet article